Le miel est un aliment très sucré dont la consommation serait susceptible de vous faire prendre du poids. Néanmoins, ses autres constituants font de lui un aliment très intéressant qui s’adapte à tous les régimes alimentaires. Dès lors, il convient de faire la lumière sur l’impact nutritionnel de ce produit de ruche ainsi que sur sa capacité à faire grossir.

Un aliment très calorique

Le pouvoir sucrant du miel est supérieur à celui du sucre raffiné. En se basant sur ce fait, il est logique de conclure que cet aliment fait grossir. Toutefois, la prise de poids résulte d’un ensemble de facteurs qu’il convient de prendre en compte de manière globale. En ce qui concerne les statistiques, il y a 22 calories dans l’équivalent d’une cuillère à soupe de miel.

Ce chiffre est plus important que celui du sucre de table à quantités égales. Une surconsommation de miel peut donc faire grossir. Toutefois, en raison de sa grande capacité sucrante, le miel est utilisé en quantité plus réduite que le sucre blanc. De plus, les nutriments qui le constituent en font un produit intéressant pour l’organisme.

Des nutriments excellents pour la santé

Sur le plan diététique, le miel est un aliment complet, car il contient une multitude de substances essentielles au bon fonctionnement de l’organisme. Il est composé de plusieurs minéraux comme le phosphore et le zinc.

De nombreux acides aminés et vitamines dont l’apport nutritionnel est significatif sont également présents dans la composition de ce produit de ruche. Il s’agit notamment des vitamines B9, B6, B2 et C. Le miel comporte aussi du fructose, de l’eau, des fibres ainsi que d’autres substances qui rendent secondaires les risques de prise de poids qu’il présente.

Un potentiel atout pour tenir sa ligne grâce à un indice glycémique bas

Le point déterminant pour tenir votre ligne est l’indice glycémique des aliments que vous consommez. Un taux très élevé entraîne une hausse et une baisse rapide du sucre dans le liquide sanguin. A contrario, un indice très bas permet à l’organisme de réduire la transformation du sucre en graisse. De façon générale, le miel favorise la seconde situation en diminuant les triglycérides et le cholestérol du sang.

Les antioxydants qui le composent sont utiles dans la lutte contre les radicaux libres, mais également pour brûler les graisses superficielles et potentiellement aider à tenir sa ligne. Certains produits à l’instar du miel d’acacia présentent un indice glycémique très bas. En les intégrant à votre régime alimentaire, vous pouvez amorcer une perte de poids efficace.

En conclusion

Le miel est un sucre et est considéré ainsi par l’organisme. Sa consommation doit être modérée, car un abus peut être à l’origine d’une réelle prise de poids. Toutefois, une étude comparative entre le miel et les produits chimiques avec une capacité sucrante tels que le sucre de table permet de comprendre la différence de valeur nutritive entre les deux catégories de produits.

Non seulement le miel présente moins de risque de prendre du poids que ces substances, mais il favorise un régime minceur à travers la grande quantité d’antioxydants qu’il comporte. Le miel pris dans des proportions raisonnables ne fait donc pas grossir.

Autre article susceptible de vous intéresser pour un suivi de régime : le saumon fait-il grossir ?