Sélectionner une page

Suivant le choix du bac et des spécialités que vous effectuerez en seconde, l’orientation postbac se précise. Aussi, pour ceux qui visent les études de médecine, cette décision doit se faire en connaissance de causes, en particulier avec les spécificités du nouveau bac et la fin du numerus clausus qui se profilent à l’horizon 2020… Avis de l’ESEM France sur le sujet.

Concrètement ce nouveau bac, il ressemblera à quoi ?

Prévu en 2021, on rappelle que le nouveau bac tend avant tout à éviter le formatage des études secondaires et, in fine, encourager la diversité des profils. Les étudiants qui entrent en première en septembre 2019 sont bien au fait : plus de séries L,ES,ou S mais des cours communs en 1ère et terminale couplés à des « packs » de spécialités.

Un tronc commun…

Les cours communs au programme de 1ère et terminale seront :

  •  Le Français
  • L’Histoire Géographie
  • L’Enseignement moral et civique
  • Les Sciences (un programme repensé de manière à sensibiliser les élèves à une lecture du monde via les sciences… histoire des sciences, projets expérimentaux numériques, enjeux de l’intelligence artificielle, développement durable, bioéthique…)
  • Le Sport
  • Les Langues vivantes (anglais + 1 langue au choix comme c’est déjà le cas aujourd’hui)
  • La Philosophie (en terminale)

… et des « packs » de spécialités

Au programme, le choix entre 3 spécialités (Pour la 1ère) et 2 en terminale :

  • Mathématiques
  • Numérique et sciences informatiques
  • Physique-Chimie
  • Sciences de la vie et de la terre
  • Sciences de l’ingénieur
  • Biologie écologie (pour les lycées agricoles)
  • Arts
  • Histoire-Géographie, géopolitique et sciences politiques
  • Langues littératures et culture étrangères
  • Littérature, langues et cultures de l’antiquité
  • Humanités, littérature et philosophie

L’avis de l’ESEM France : des associations de spécialités qui devraient permettre aux élèves d’explorer des matières un peu plus selon leurs goûts personnels, on l’espère.

Diversifier les profils des entrants en école de médecine ?

Les professeurs de biologie et de SVT et les élèves se demandaient à l’automne dernier si leur enseignement serait exigé pour entrer en faculté de médecine… À cette question, le président de la Conférence des doyens des facultés de médecine répond : « Un bachelier qui opte pour tout autre binôme scientifique sera traité de la même façon ». Néanmoins l’ESEM France est d’avis pour que les élèves (désireux de suivre un cursus médical) ne fassent pas l’impasse sur cet enseignement fondamental… D’autant plus que le programme de biologie devrait être remanié et plus axé sur la physiologie pour une meilleure transition en licence de santé…