Si jardiner est aujourd’hui très à la mode, c’est qu’il y a de nombreuses raisons ! Outre le fait de représenter une activité physique, le jardinage est également très bon pour le moral. Il représente aussi, selon l’avis de Daniel Moquet, un générateur de lien social mais aussi un levier d’éducation. Plus qu’un simple loisir tendance, jardiner va pleinement contribuer à votre bien-être ! Explications.

Les bienfaits physiques et psychiques du jardinage

Que ce soit dans une maison ou dans un appartement, prendre soin des plantes apportent de nombreux bienfaits. Face à l’engouement des Français, des jardins partagés ont même été mis en place par les communes afin de favoriser la création de lien social en milieu urbain.

Il faut souligner que jardiner est une activité manuelle et saine. Grâce aux gestes effectués, elle procure en effet calme et apaisement, un bon moyen pour évacuer le stress accumulé au cours de la journée ! En outre, voir pousser les fleurs, les plantes ou les légumes génère un grand plaisir, voire même un sentiment de fierté.

C’est aussi une activité qui s’inscrit pleinement dans l’air du temps, où les Français sont de plus en plus soucieux des questions environnementales et écologiques.

outils-de-jardinage

Le jardinage s’invite dans les établissements 

Face à ses nombreux bienfaits, le jardinage est désormais pleinement présent dans des structures comme les écoles ou encore les maisons de retraite.

Rappelons que cette activité nécessite tout d’abord de mobiliser le corps : se baisser, marcher, ramasser… Cela permet d’entretenir la condition physique des personnes âgées. Jardiner demande par ailleurs de la patience et de la minutie, des vertus parfaites à inculquer aux enfants !

Pour aller plus loin, les établissements qui traitent des maladies physiques ou mentales intègrent désormais l’hortithérapie à la prise en charge de leurs patients. Les ateliers de jardinage proposés permettent en effet de redonner confiance aux personnes souffrant par exemple de dépression. Celles atteintes de la maladie d’Alzheimer peuvent pour leur part retrouver des sensations ou des souvenirs oubliés grâce aux odeurs ou aux couleurs de la végétation. C’est un formidable moyen pour travailler la mémoire (penser à arroser ou à arracher les mauvaises herbes, etc.) mais aussi un lieu de rencontre : des rendez-vous sont organisés par les équipes encadrantes au sein des jardins, soit pour que les résidents s’occupent des plantes, soit pour qu’ils participent à des ateliers de lecture ou encore de peinture.