Sélectionner une page

Les études de médecine sont souvent considérées comme étant l’un des cursus post-bac les plus difficiles que les étudiants peuvent suivre. En effet, elles demandent de nombreux sacrifices et beaucoup d’investissement personnel.

ESEM France, plateforme d’orientation dans les études médicales et paramédicales, vous donne les clés pour bien démarrer votre première année de médecine.

Les difficultés principales en première année de médecine

Avant toute chose, il faut savoir qu’il y a trois grandes difficultés en première année de médecine. Tout d’abord, le concours PACES (Première année commune aux études de santé) arrive très vite. Sachez que vous n’aurez que quatre mois pour absorber un maximum d’informations et pour les maîtriser sur le bout des doigts. En effet, le concours arrive en janvier. Vous aurez également à affronter un nombre important de candidats redoublants qui ont déjà une année d’avance. Traduction : vous êtes déjà en retard. Enfin, vous devez savoir que l’université est très différente du lycée. Vous serez lâchés en pleine nature dans des amphithéâtres avec des redoublants un peu chahuteurs et des cours souvent rétro-projetés en vidéo. Pour bien démarrer votre année et mettre toutes les chances de votre côté nous vous invitons à suivre les conseils de l’ESEM France.

Les conseils de l’ESEM France

Tout se joue dès les premiers jours du semestre. L’astuce qui vous permettra d’aborder vos années de médecine de la meilleure des manières, c’est de commencer à préparer votre année scolaire dès l’été, en faisant une liste précise des chapitres que vous devrez maîtriser dans chaque matière. Vous devrez vous poser à la question : jusqu’où doivent s’étendre mes connaissances à la fin de l’année? En prenant de l’avance sur votre programme, vous ne serez jamais pris au dépourvu lorsqu’un nouveau cours surgira inopinément juste avant le concours.

Ensuite, entraînez-vous dès le premier jour. Faites des QCM et faites-en beaucoup. Malgré ce que l’on pense, le QCM n’est pas forcément simple. C’est même tout le contraire parce que si on ne connaît pas la bonne réponse, il est facile de paniquer.

Procurez-vous des annales auprès des tutorats et réalisez tous les entraînements. Apprenez par cœur les réponses, et parfois même les questions, surtout si vous ne comprenez pas ce que vous lisez. Vous pourrez cibler l’information importante lorsque vous découvrirez le chapitre en question.

Pour finir, il est important d’adopter une bonne hygiène de vie. Une bonne alimentation et surtout une activité physique peuvent vous permettre d’évacuer la pression et le stress qu’engendrent les études de médecine.