Sélectionner une page

L’ESEM France a fait l’objet d’une publication dans la revue Capital numéro 330 en mars 2019. Retour sur cet entretien.

L’ESEM France, qu’est-ce que c’est ?

L’ESEM France (écoles supérieures d’études médicales) a pour ambition de trouver une solution au problème des déserts médicaux et des différents obstacles rencontrés par les étudiants en médecine. En effet, le secteur fait face à de nombreux dysfonctionnements : numerus clausus dépassé, promotions surchargées, étudiants démoralisés et un taux d’échec de 80%. Face à cette situation désastreuse, l’ESEM France tente d’apporter une solution différente.

L’organisme propose à des étudiants, sélectionnés sur dossier, de suivre des études médicales et paramédicales (kinésithérapie et médecine dentaire) en Espagne, à Malte et au Portugal. Les étudiants ne sont, ainsi, pas obligés de passer le concours de la PACES (Première Année Commune aux Études de Santé).

Une fois sur place, ils bénéficient de cours en français dispensés par des professeurs-praticiens dans des installations à la pointe de la technologie. L’écoles supérieures d’études médicales est présente dans les villes suivantes : à Irun, à Chaves, à Porto, et depuis peu, à Malte.

Pour valider leur formation, les étudiants doivent valider leurs examens. S’ils y parviennent, ils décrochent leur diplôme. A noter qu’il est reconnu partout en Europe et donc en France.

Des formations européennes aussi qualifiantes qu’en France

Quelques personnes pensent, à tort, que les études de médecine à l’étranger sont de moins bonne qualité. Pourtant cette affirmation est totalement erronée. En effet, il est important de savoir que dans toute l’Europe, les formations médicales sont harmonisées.

De plus, pour garantir une qualité d’enseignement optimale, l’ESEM France limite le nombre d’étudiants dans les promotions. La barre est fixée à environ soixante étudiants. Ainsi, les professeurs-praticiens peuvent garantir un meilleur encadrement.

Une fois formés, ces jeunes n’hésitent pas à revenir exercer en France. Il y a donc, peut-être, ici une solution au problème des déserts médicaux.

Enfin, Bruno Ravaz, fondateur de l’organisme d’études supérieures, indique dans cet entretien publié sur Capital que les étudiants de l’ESEM France sont catégorisés parmi les plus performants et les mieux formés par les tuteurs de stages en France. Sans oublier que partir étudier à l’étranger est une expérience enrichissante qui ouvre de nombreuses portes aux étudiants.

Pour de plus amples informations, vous pouvez vous rendre sur le site officiel de l’ESEM France.