Sélectionner une page

Le métier de médecin généraliste est maintenant considéré comme une spécialité à part entière. Ces professionnels de la santé sont les premiers intervenants dans le parcours de soin des patients. Tout le monde peut venir les voir : du plus jeune âge au plus vieux pour n’importe quelle pathologie que ce soit de l’aiguë ou alors du suivi de pathologie chronique. Les médecins généralistes ont aussi un rôle de coordination donc si la nécessité se ressentir, ils peuvent adresser leurs patients aux spécialistes. En clair, ils travaillent avec l’ensemble des personnels médicaux et paramédicaux, que ce soit le kinésithérapeute ou l’infirmier/infirmière. Retour avec l’ESEM France sur le quotidien des médecins généralistes.

Le travail de médecin généraliste

C’est un travail à temps plein et les jeunes médecins qui souhaitent s’installer et fidéliser leur patientèle doivent être disponible quasiment tout le temps. Il n’est pas rare de se lever la nuit pour aller voir des patients. La semaine, les médecins généralistes sont souvent absents de leur maison. En effet, ils travaillent tôt et finissent tard. En moyenne, ces professionnels de la santé passent 50 heures par semaine dans leur cabinet.

Le besoin de continuer à se former

C’est un travail qui ne se limite pas aux années d’études qui ont été faites. En effet, il est important de continuer à se former. Les médecins ne sont pas forcément obligés d’assister à des réunions de formation, elles sont nombreuses mais ils peuvent tout simplement continuer de s’informer sur tout ce qui touche à la médecine moderne à l’actualité médicale dans toute sa diversité.

C’est essentiel car les médecins qui ne prennent pas l’habitude de se renseigner sur le secteur de la santé sont vite dépassés par les nouveaux entrants et leurs patients vont rapidement voir ailleurs.

Pour résumer l’activité d’un médecin généraliste, il faut considérer trois volets : le volet dépistage, celui qui consiste à chercher les maladies et d’essayer d’éviter qu’elles n’apparaissent ; le deuxième volet du médecin généraliste c’est évidemment le traitement, ces professionnels sont des curateurs, ils soignent les pathologies et s’ils n’arrivent pas à les traiter, ils font appel au troisième volet, le partenariat qui fait intervenir les médecins spécialistes.

Les qualités d’un bon médecin généraliste

Pour être un bon médecin généraliste, l’ESEM France est d’avis d’être aimable, sociable, avoir le sens du contact et être à l’écoute de ses patients. Une fois que le médecin les a écoutés, il doit répondre à leurs questions. Il doit les traiter de manière satisfaisante. C’est une activité difficile qui prend énormément de temps. Un médecin conseille d’ailleurs de s’entretenir physiquement et faire attention à son hygiène de vie.