Si vous avez des problèmes de dysfonctionnement érectile, un urologue peut effectuer des tests spécialisés pour vous aider à en déterminer la cause. Votre médecin traitant peut vous aider à diagnostiquer une telle pathologie grâce à un examen de base, des antécédents médicaux et des questionnaires spécifiques sur la santé sexuelle. Avec Boutros Helmi, nous décortiquons aujourd’hui les différents traitements possibles.

Comment traite-t-on les troubles de l’érection ?

La dysfonction érectile peut être traitée de plusieurs façons, parmi elles nous pouvons citer :

• Les médicaments par voie orale

• La thérapie sexuelle

• Injections dans le pénis

• Appareils à vide

• Médicaments intra-urétral

• Chirurgie (implant pénien)

Chaque type a ses propres avantages et inconvénients. Bien-sûr, il convient de discuter toutes ces options avec votre urologue afin de déterminer laquelle sera la meilleure pour vous. D’ailleurs la première étape du traitement des troubles de l’érection consiste à en trouver la cause sous-jacente. Ensuite, le traitement approprié peut commencer.

Quels sont les traitements non chirurgicaux de la dysfonction érectile ?

Éducation et communication

Selon Helmi Boutros, l’éducation sur la sexualité, les comportements sexuels et les réponses sexuelles peut aider un homme à surmonter ses angoisses face aux dysfonctionnements érectiles. Parler honnêtement avec votre partenaire de vos besoins et de vos préoccupations peut également aider à surmonter de nombreux obstacles à une vie sexuelle saine.

Médicaments

Les médicaments tels que le sildénafil (Viagra®), le vardénafil (Levitra®) ou le tadalafil (Cialis®) peuvent aider à améliorer la fonction sexuelle chez l’homme en augmentant le flux sanguin vers le pénis. Les hommes qui prennent des médicaments contenant des nitrates tels que la nitroglycérine ne doivent pas prendre de médicaments oraux contre la dysfonction érectile. Effectivement, la combinaison des nitrates et de ces médicaments spécifiques peut provoquer une hypotension (tension artérielle basse).

Les effets secondaires les plus courants de ces médicaments sont l’indigestion, la congestion nasale, les bouffées de chaleur, les maux de tête et une perturbation visuelle temporaire.

Aides mécaniques

Les dispositifs tels que les appareils à vide et les anneaux de constriction du pénis servent d’aides à l’érection pour certains hommes. L’appareil à vide peut être utilisé en toute sécurité pour traiter la plupart des causes d’échec de l’érection.

Psychologie et thérapies sexuelles

Les causes psychologiques peuvent contribuer à l’échec érectile même lorsqu’il existe une cause organique évidente. Une thérapie avec un conseiller qualifié peut aider une personne à faire face à des sentiments d’anxiété, de peur ou de culpabilité qui peuvent avoir un impact sur le dysfonctionnement sexuel. La thérapie sexuelle peut être bénéfique pour la plupart des hommes lorsque le conseil est dispensé par un sexologue qualifié. Celle-ci aide également le partenaire d’un homme à accepter et à faire face aux problèmes. Un patient dont la dysfonction érectile a une cause psychologique évidente doit recevoir des conseils de thérapie sexuelle avant de poursuivre tout traitement invasif.

Quelles sont les options de traitement chirurgical des dysfonctionnements érectiles ?

Chirurgie de prothèse pénienne

Les prothèses de pénis gonflables sont implantées lors d’une intervention chirurgicale ambulatoire. Une fois qu’elles font partie du corps d’un homme, elles lui permettent d’avoir une érection quand il le désire. L’utilisation d’une prothèse préserve la sensation pénienne, l’orgasme et l’éjaculation pour la plupart des hommes.

L’implant pénien le plus couramment utilisé consiste en une paire de cylindres gonflables qui sont implantés chirurgicalement dans les chambres d’érection du pénis. Les cylindres sont reliés par des tubes à un réservoir de liquide sous les muscles abdominaux inférieurs, et à une pompe à l’intérieur du sac scrotal.

Pour gonfler la prothèse pénienne, l’homme comprime la pompe plusieurs fois afin de transférer le fluide du réservoir aux cylindres. Cela provoque l’érection du pénis. Une fois gonflée, la prothèse rend le pénis rigide et épais, ce qui est très similaire à une érection naturelle.

Une prothèse pénienne ne modifie pas la sensation sur la peau du pénis ni la capacité de l’homme à atteindre l’orgasme ou à éjaculer. Une pression sur une valve de dégonflage fixée à la pompe renvoie le liquide dans le réservoir, ce qui rend le pénis à l’état de flaccidité.

L’intervention chirurgicale est réalisée par une ou deux petites incisions généralement bien cachées. Les autres personnes ne pourront pas savoir qu’un homme a une prothèse pénienne gonflable. Les complications qui suivent l’opération ne sont pas courantes, mais elles comprennent principalement une infection et une défaillance mécanique du dispositif.

Selon Helmi Boutros, environ 95 % des chirurgies d’implantation pénienne réussissent à produire des érections qui permettent aux hommes d’avoir des relations sexuelles. En outre, les questionnaires de satisfaction des patients montrent que jusqu’à 90 % des hommes ayant subi des implants péniens déclarent qu’ils choisiraient à nouveau l’opération, et les taux de satisfaction globale sont plus élevés que ceux des hommes utilisant des médicaments par voie orale ou une thérapie par injection pénienne !



Tags: Boutros Helmi